imprimé en gravure taille douce sur les presses de l’eesab de rennes, 4 exemplaires, avril 2013

L’individu est isolé, abandonné, par les autres. Il n’est qu’avec lui même. Retranché, il se parle, tourne en rond, se repli sur lui-même… Il oublie qu’il partageait avec les autres, se concentre sur son espace. Son corps devient un refuge, une carapace dans laquelle se terrer. Il enfouie sa tête dans les méandres de son corps. Sans elle, il n’est plus vu par les autres. il est en autarcie totale.

Mais entrer dans son corps n’est pas qu’une hypothèse pour se cacher et s’exiler des autres. Ce repli permet de prendre conscience de soi-même. Ce livre est un regard intérieur d’un individu sur lui même.
L’isolation peut être bénéfique.

Après cette introspection, l’individu peut il retourner vers les autres?